Hypnose

Retour sur l'hypnose, pour mieux la comprendre !

Vulgarisée sur certains plateaux de télévision, pointée du doigt par certains sceptiques ou encore mise sur le devant de la scène plus franchement encore avec l'essor du développement personnel notamment, l'hypnose fait l'objet de bien des idées reçues.
Pour mieux vous aider à la comprendre, ensemble revenons sur cette approche thérapeutique aux nombreuses vertus démontrées !
 

L'hypnose, qu'est-ce que c'est ?

Elle a suscité l'intérêt d'une grande partie des personnalités médicales, depuis sa découverte et a fait l'objet de différentes évolutions considérables depuis son utilisation.
Largement mise en lumière par Franz Anton Mesmer, à la fin du 18ème siècle, l'hypnose doit cependant son nom à James Braid qui en fut le pionner au 19ème siècle.

Mais qu'est-ce que l'hypnose ? En quoi cela consiste ?
Pour vous répondre, rien de tel que d'emprunter les mots de Jean Godin, à qui nous devons l'introduction de l'hypnose Ericksonnienne en France, notamment.
Pour définir l'hypnose, il utilise en 1911, les mots suivants : « L'hypnose est un mode de fonctionnement psychologique dans lequel un sujet, grâce à l'intervention d'une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante, tout en restant en relation avec l'accompagnateur. Ce débranchement de la réaction d'orientation à la réalité extérieure, qui suppose un certain lâcher-prise, équivaut à une façon originale de fonctionner à laquelle on se réfère comme un état. ».

 

Et l'hypnose Ericksonnienne, qu'est-ce que c'est ?

Erickson disait 'L'hypnose se déroule dans le patient', voilà qui résume parfaitement l'approche de l'hypnose Ericksonnienne.
Il s'agit de souligner ici que grâce à l'hypnose, le sujet peut modifier son orientation à la réalité, son rapport à l'environnement, avec l'opérateur et de façon générale tout ce qui se passe à ce moment-là.

L'hypnose ericksonnienne tend à rappeler l'importance de l'inconscient. En 1999 Salem, dans cette optique, fut parmi les premiers à stipuler cette priorité donnée à l'inconscient, mais également aux ressources propres du sujet.

Mais attention toutefois, on ne parle pas ici d'inconscient, en hypnose Ericksonienne, au sein où Freud pouvait l'entendre. Dans l'approche de Sigmund Freud, il s'agit de parler des pulsions qui agiraient sur notre consciente, ou encore le principe du refoulement.
Dans l'approche ericksonnienne, l'inconscient, « C'est cet énorme ordinateur qui travaille continuellement pour nous, à notre insu, et qui traite les données que nous intégrons en permanence, sans le savoir, pour effectuer notre synthèse personnelle. Il est le dépositaire de la trace de toutes nos expériences passées, parmi lesquelles de nombreuses ressources que nous ne connaissons pas » (Godin, 1992).

Il s'agit ici alors de pouvoir solliciter le pouvoir de l'inconscient, pour pouvoir, en quelque sorte, déposer de nouveaux « programmes » au sein de notre ordinateur, et donc impulser des changements significatifs de perceptions, de comportements...

 

Pourquoi avoir recours à l'hypnose à Avignon?

Lorsque nous faisons face à des problèmes, au quotidien, nous sommes habitués, pour ne pas dire formatés et éduqués, à les vivre et les appréhender avec notre conscient, cherchant le plus souvent d'ailleurs à ignorer les messages perçus de notre inconscient. Si notre conscient peut nous apporter bien des solutions, et effectue d'une certaine manière un travail des plus admirables, Erickson disait « Ton conscient est très intelligent, mais à côté de ton inconscient, il est stupide ! »
L'hypnose permet donc de disposer d'une voie d'accès à notre inconscient, inconscient qui a de nombreuses vertus, et dont on peut apprendre à ressentir et utiliser ses bienfaits.
L'hypnose permet aussi d'associer le patient à son travail. Cela peut lui permettre de trouver la solution intérieure que l'hypnose permet en réalité de dévoiler !
 

On peut ressentir le besoin ou l'envie de profiter des bienfaits de l'hypnose dans bien des situations différentes, et face à des troubles variés, tels que notamment :

  • Changer des habitudes qui vous enferment (dépendance, phobie)
  • Faire face à un traumatisme
  • Améliorer la confiance en soi
  • Lutter contre la dépression
  • Dépasser des traumatismes de l'enfance
  • Traiter des troubles psychiques
  • Agir sur la sensation de douleur (l'hypnose étant de plus en plus utilisé dans le traitement contre la douleur)

               

Que ressent-on lors d'une séance d'hypnose ?

On entend bien des choses sur l'état dans lequel on peut être lors d'une séance d'hypnose ou dans les instants qui suivent la séance..
Loin des idées préconçues en tous genres, il s'agit plutôt de ressentir un état de transe, ou encore la sensation d'un rêve éveillé.
C'est un état dans lequel nous pouvons d'ailleurs nous trouver dans notre quotidien, lorsque nous restons plongés dans nos pensées sans en avoir pleinement conscience notamment.
L'hypnose revient donc, à amplifier cet état.

                                          ----------------------

BAUD MANON
Psychologue clinicienne, psychothérapeute EMDR et hypnothérapeute
    • Master 2 de psychologie clinique – Université Nice Sophia Antipolis
    • Psychothérapeute EMDR – Centre de psychothérapie EMDR azuréen (Nice)
    • Hypnotthérapeute – Association Française de Nouvelles Hypnoses (Annecy)

Tarif : 60 euros la séance (Durée : 1h – 1h30)
Pour me contacter : 07 56 94 34 86